Un environnement propice à l'implantation humaine

L'environnement naturel de la commune d'Audun-le-Tiche se compose du plateau lorrain, d'une côte et d'une vallée creusée par de nombreuses sources donnant naissance à l'Alzette.
 
Le plateau lorrain (Pays-Haut), dominé par les champs et les forêts, atteint 450 m au lieu-dit "les Seize Arpents" près des fermes d'Hirps. Il vient mourir au dessus des premières habitations d'Audun-le-Tiche dessinant un talus de 100 m de commandement au tracé irrégulier face au Grand Duché du Luxembourg. Cette côte représente la terminaison septentrionale de la Côte (ou Cuesta) de Moselle et le point de départ des cours d'eau qui arrose les vallées de l'Alzette.
 
Constitués de plusieurs couches géologiques différentes sur plusieurs centaines de mètres, le plateau et son talus terminal sont à l'origine de la richesse d'une grande partie de la Lorraine et du pays audunois.
 
A sa surface, l'Homme a d'abord trouvé un épandage de limons donnant de bonnes terres de culture, ainsi qu'une dispersion irrégulière de minerais ferreux à haute teneur (plus de 40%) ayant servi aux productions sidérurgiques pré-industrielles, c'est à dire jusqu'au 19ème siècle.
 

Résultant d'une mer d'âge secondaire, une première couche géologique de 70 m de puissance s'est formée au Dogger (Bajocien moyen et inférieur) il y a 170 millions d'années. Ce sont des calcaires à polypiers et des calcaires coquilliers blancs ou jaunâtres qui ont fournis à l'Homme quelques carrières de belles pierres de taille réputées dans la région pour la finesse de leur grain et leur dureté. Ils sont également le siège d'une importante nappe aquifère qui, tout en ayant engendré de nombreux phénomènes karstiques avec grottes et galeries souterraines, donne naissance à de nombreuses sources que l'Homme saura largement exploiter.
 
 

La base de cette première couche géologique est constituée par des marnes micacées grises ou bleues sur 40 mètres d'épaisseur. Elle succède à l'étage formé sous l'Aalénien (175 à 180 millions d'années) qui se compose de marnes et de grès à ciment calcaire. Il renferme l'"or rouge", la fameuse minette lorraine d'une teneur de 28 à 34% suivant les couches. A Audun, l'Aalénien affleure à flanc de coteau, juste au dessus des zones bâties. Son exploitation s'effectua à ciel ouvert comme au Diggental (photo ci-contre), Micheville et à Esch-sur-Alzette ou par des galeries creusées à flanc de coteau. Il existe plusieurs couches ferrifères (0.50 à 7 m), disposées dans une inclinaison en douceur vers le sud-ouest : tout d'abord la rouge, puis en descendant, la jaune, la grise (la plus riche et la plus étendue), la brune, la noire et finalement la verte. Cette ressource importante a été fortement exploitée (pas moins de trois puits de mine à Audun) et transformée (anciennes usines sidérurgiques d'Audun et de Micheville). Elle a bouleversé la physionomie du bourg en faisant passer la population audunoise de quelques centaines à milliers d'habitants en quelques décennies.

 

Sous l'Aalénien, se trouve l'étage du Toarcien (inférieur à 180 millions d'années) composé de marnes gréseuses légèrement sableuses, micacées et imperméables sur une puissance de 100 à 150 m. Elles contiennent, elles aussi, une nappe aquifère alimentant de nombreuses sources comme à l'ouest de Russange. Appelée également dépression toarcienne, elle forme le troisième élément du paysage naturel audunois : la vallée de l'Alzette. Ce cours d'eau (photo ci-contre) prend ce nom à la confluence de deux ruisseaux au débit non-négligeable formées par les sources surgissant à Audun et à Thil-Sainte-Claire. Cette rivière a été l'élément fondateur de la cité (ou vicus) gallo-romaine d'Audun-le-Tiche. En témoigne le nom antique répertorié pour Audun en 898 : Aquaeductus (aqueduc en latin). Autrefois bordées de prairies, son cours est aujourd'hui principalement canalisé. Outre la présence vitale de l'Alzette, le substrat marneux sur lequel elle s'écoule est également une matière première à l'origine de la création de la faïencerie Boch en 1748, aujourd'hui mondialement connue sous la dénomination Villeroy & Boch.
 
(Photos : F. Pokrandt, texte inspiré de la bibliographie reprise sous l'onglet "Médias")



Calendrier
« Octobre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
Dernières modifications